Le fil d'Ariane et la problématique de l'apprentissage


Pratique professionnelle de l'option D


LES ENSEIGNANTS SPECIALISES DE L'OPTION " D "

Les enseignants spécialisés de l'option D se destinent à l'enseignement des enfants et des adolescents présentant des troubles importants des fonctions cognitives.
Cette option du CAPA SH a pris une importance nouvelle lors de la création (en 1991) des CLIS (classes d'intégration scolaire), structures visant à relancer l'intégration des enfants handicapés, tant l'intégration individuelle marquait le pas depuis quelques années. Une nouvelle dynamique étant à nouveau par la loi de février 2005 sur la scolarisation des élèves handicapés.
Les enseignants titulaires de l'option D peuvent occuper un poste :
- dans une CLIS de type 1 accueillant des enfants présentant des troubles psychologiques et/ou un handicap mental.
- dans un établissement spécialisé pour enfants ou adolescents (IME, IMP, ITEP…).
- dans un hôpital de jour ou service assimilé.
Leur mission consiste donc, pour un groupe d'enfants toujours très hétérogène et en grande difficulté d'adaptation, à concevoir, réaliser et évaluer un triple projet :

  • un projet pédagogique individualisé : l'hétérogénéité du groupe impose cette élaboration (base du travail) fondée sur la connaissance des dossiers individuels, l'évaluation des compétences, les entretiens avec les parents et les soignants, la prise en compte, aussi, du fait que l'élève peut continuer d'être à mi-temps en établissement spécialisé, intégré partiellement en classe ordinaire, mobilisé par les interventions du SESSAD.
  • un projet de vie et de travail du groupe-classe: non contradictoire avec ce qui précède, le rythme et les contenus de la vie collective sont indispensables aux progrès des enfants.
  • un projet de scolarisation du groupe-classe dans l'ensemble englobant, qu'il s'agisse d'une Ecole (dans le cas de la CLIS), d'un établissement spécialisé, d'un hôpital.

Cette mission complexe et originale implique :
D'avoir de solides compétences de communication et de relation avec les partenaires : parents, soignants, collègues enseignants, pour mener à bien la conception, la réalisation et l'évaluation du projet personnel de scolarisation.

  • Savoir pratiquer les entretiens nécessaires avec les maîtres, les parents, les enfants et les différents professionnels intervenant auprès de l'enfant
  • Savoir négocier l'accueil des enfants handicapés dans les classes ordinaires.
  • savoir présenter le projet d'aide retenu à l'enfant, son enseignant(e), ses parents, à l'institution pour obtenir leur accord, leur adhésion.
  • savoir présenter clairement et simplement l'identité et la fonction du maître "D" aux différents partenaires de travail.

D'avoir de bonnes compétence d'investigation"

• avoir des connaissances approfondies quant à l'évaluation des compétences scolaires et, plus généralement, cognitives.
• maîtriser l'utilisation des principaux bilans scolaires, mais aussi les principaux bilans permettant de faire apparaître les stratégies spécifiques de   l'enfant, son "style cognitif", tant dans le domaine du langage oral et écrit, que dans celui du logico-mathématique.
• savoir, à partir de ces données (en collaboration éventuelle avec les collègues ), élaborer un projet d'aide logiquement articulé à l'investigation   menée.


Et enfin de fortes compétence d'intervention : une compétence à concevoir les projets pédagogique individuel et collectif dans le respect des possibilités et besoins de chaque enfant, en référence aussi aux contenus et programmes de l'Ecole.

• Savoir construire et articuler les projets individuels et le projet du groupe-classe.
• Savoir choisir et utiliser les outils et stratégies pédagogiques découlant du projet d'aide élaboré.

Avoir des connaissances consistantes dans le domaine de la psychopathologie, pour prévoir et comprendre les comportements relationnels et cognitifs des enfants, tout particulièrement les sujets psychotiques ou états-limites, les autistes, les enfants souffrant de déficience mentale.
Une solidité personnelle permettant d'éviter les pièges relationnels, de sécuriser les enfants au comportement difficile; une conscience claire et bien communiquée de son identité professionnelle aidant les enfants à discriminer la relation pédagogique des relations familiale et soignante.On retrouve donc ici la nécessité d'une formation personnelle, théorique et pratique: l'enseignant de l'option D devra, tâche souvent difficile, faire exister et soutenir la dimension et la relation pédagogiques dans un contexte institutionnel où la pathologie et le soin ont naturellement tendance à prendre une position dominante.

Gestion de la classe
Sujet pensant. Apprentissage et enseignement
Partenariat
Contenants de pensée
Accueil
Tous droits réservés. Michel Vinais - Tours/France
© Copyright 2007-2016 vinais-marignac.fr